Bargeldmetaphern im Französischen. (Promotionsprojekt)

Eine kontrastive Untersuchung zur interlingual divergierenden Metaphorik


Allgemeine Angaben

Projektbeginn
Freitag, 01. Oktober 2010
Projektende
Dienstag, 29. Juli 2014
Status
abgeschlossen
Hochschule
Universität Innsbruck
Stadt der Hochschule
Innsbruck
Thematik nach Sprachen
Französisch
Disziplin(en)
Sprach- Medienwissenschaft
Schlagwörter
Semantik, Kontrastive Linguistik, Metaphern, Wirtschaft, Fachsprache

Aktiv beteiligte Person(en)

(z.B. Kooperation, Mitarbeiter, Fellows)

Bernhard Haidacher

Passiv beteiligte Person(en)

(z.B. Betreuer, Berater)

Wolfgang P Eva Lavric


Exposé

Résumé

Nos recherches ont comme sujet l’expression métaphorique allemande Bargeld (= littéralement „argent nu“) et ses équivalents en français. Dans ce contexte nous nous posons les questions suivantes: Est-ce que le français se sert de la même métaphore que l’allemand ou y-a-t-il d’autres possibilités pour exprimer ce concept allemand? Si oui, quelles sont les divergences entre les deux langues et quels aspects sont focalisés, soit dans l’une soit (dans) l’autre langue? Tout d’abord il nous semble utile et même nécessaire de donner un aperçu sur l’histoire et les fonctions de la monnaie (au cours du temps), parce que ses désignations en dépendent directement. Nous commençons par les formes primitives (=les proto-monnaies) et traitons l’évolution de la monnaie à travers les formes métalliques, l’invention de la monnaie-papier jusqu’à l’argent „virtuel“ de nos jours. Une autre partie de nos réflexions théoriques porte sur les langues de spécialité (=Fachsprachen) en mettant l’accent sur le langage de l’économie. En ce qui concerne les langues de spécialité nous suivons surtout la conception pragmatique de Kalverkämper. On pourrait définir ce registre de langue comme variété(s) naturelle(s) face aux connaissances professionnelles. Un des problèmes qui se pose dans ce contexte est que la dénomination Fach est une particularité de l’allemand qui n’existe pas dans les langues romanes. Pour la théorie des métaphores nous adoptons la conception de Lakoff/Johnson (1980) qui „libèrent“ les figures rhétoriques de leur exclusivité littéraire, autrefois jugées uniquement comme ornements du discours. Tout comme les deux chercheurs nous considérons la métaphore non seulement comme un phénomène de la langue quotidienne, mais aussi des langues spécialisées, où elle permet de conceptualiser une nouvelle théorie et de faciliter la compréhension pour les non-spécialistes. C’est surtout sous la forme de la catachrèse − forme lexicalisée de la métaphore − que l’expression imagée joue un grand rôle dans les sciences, où elle peut être appelée métaphore d’invention. Etant donné que tous les équivalents français pour allemand Bargeld sont des métaphores, des connaissances théoriques sur ce phénomène sont indispensables.
La deuxième partie de notre thèse est formée par nos analyses textuelles effectuées au moyen d’un corpus de textes (pris) du Nouvel Observateur dans sa version sur Internet. Ces analyses textuelles s’effectuent à l’aide du logiciel AntConc 3.2.1. Nous utilisons les fonctions suivantes: Concordance, Concordance Plot et Clusters („agrégats“). Ces outils nous permettent d’éclairer la fréquence des termes cherchés et les chaines de mots dans les textes analysés. Nous constatons que le français dispose d’un inventaire lexical plus large par rapport à l’allemand Bargeld. Nous avons relevé quatre métaphores (argent liquide, argent comptant/en numèraire, espèces et monnaie fiduciaire) pour une seule image allemande. Soulignons que quelques expressions figurées que nous avons faites ressortir, n’ont pas été décrites jusqu’ici. Même la métaphore de la liquidité est parfois mal interprétée. De plus les résultats de nos recherches montrent que les métaphores mentionnées ne s’expliquent que par (le) recours à leur étymologie. Celle-ci de sa part est influencée de l’histoire et des facteurs culturels de la monnaie. Le français dispose donc d’un inventaire lexical plus riche pour exprimer Bargeld. Dans les métaphores françaises il y a d’autres caractéristiques qui sont appliquées. Par conséquent nous sommes confrontés à une divergence entre les deux langues qui devrait appeler l’attention de la linguistique contrastive et interculturelle.

Abstract:
Our analyses show that the French language has various metaphorical expressions for the German concept Bargeld. The results of our research shall have an impact on contrastive lexicography and can help to optimize the respective entries in both monolingual as well as bilingual dictionaries.


Anmerkungen

keine

Ersteller des Eintrags
Bernhard Haidacher
Erstellungsdatum
Sonntag, 12. September 2010, 17:23 Uhr
Letzte Änderung
Mittwoch, 30. Juli 2014, 15:45 Uhr