L'écriture des peu lettrés : français vernaculaire dans la Normandie médiévale (EPELE) / The writing of the less literate: vernacular French in medieval Normandy (EPELE) (Institutionalisiertes Forschungsprojekt)


Allgemeine Angaben

Projektbeginn
Sonntag, 13. Oktober 2019
Status
laufend
Weiterführender Link
https://www.unicaen.fr/epele/accueil
Thematik nach Sprachen
Französisch
Disziplin(en)
Sprachwissenschaft

Aktiv beteiligte Person(en)

(z.B. Kooperation, Mitarbeiter, Fellows)

Mathieu Goux Pierre Larrivée Isabelle Bretthauer


Exposé

Le projet EPELE a pour objectif de réunir des éléments indicatifs de la pratique vernaculaire du français à l’époque médiévale. Productions transitoires de la part de lettrés, à usage privé voire personnel, les textes réunis nous informent sur l’écriture, la prononciation et la grammaire vernaculaire de l’époque. Centré sur la Normandie à cause de l’importance qu’y a la production de l’écrit, et remontant au 15e siècle, le projet a pour but d’encourager des initiatives comparables pour une meilleure compréhension de la variation du français médiéval.

Textes représentés :

  • 1493. Extraits du livre de raison des Perrotte de Cairon. 10 000 mots.
  • 1460-1535. Le Cacheux, Paul. 1935. Correspondance de la famille d’Estouteville (1460-1535). Rouen: Lestringant. 61 lettres choisies.
  • 1460. Manuel de Guillaume Flambart. 87 000 mots.
  • XIVe-XVIe siècles. Brouillons d’actes produits par les tabellions alençonnais. 10 brouillons.

Le projet a été financé par la Région Normandie dans le cadre du projet CORNUM 2018. Les pièces inédites du corpus ont été éditées par Isabelle Bretthauer et l’ensemble a été numériquement édité par Mathieu Goux. Il bénéficie du soutien du pôle Document Numérique de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen Normandie.


The EPELE project aims to bring together elements indicative of the vernacular practice of French in medieval times. The gathered texts are transitional productions made by scholars, for private or even personal use. They inform us about the writing, pronunciation and vernacular grammar of the time. Focused on Normandy because of the importance of the production of the written word, and dating back to the 15th century, the project aims to encourage comparable initiatives for a better understanding of the variation of medieval French.

Chosen texts:

  • 1493. Excerpts from the book of reason of the Perrotte de Cairon. 10,000 words.
  • 1460-1535. Le Cacheux, Paul. 1935. Correspondence from the Estouteville family (1460-1535). Rouen: Stringent. 61 selected letters.
  • 1460. Guillaume Flambart’s manual. 87,000 words.
  • 14th-16th centuries. Drafts of acts produced by the tabellions of Alençon. 10 drafts.

The project was funded by the Normandy Region as part of the CORNUM 2018 project. The unpublished pieces of the corpus were edited by Isabelle Bretthauer and the whole was digitally edited by Mathieu Goux. It is supported by the Digital Document division of the Maison de la Recherche en Sciences Humaines of the Université de Caen Normandie.


Anmerkungen

CRISCO (EA 4255) – MRSH Université de Caen (France)

Ersteller des Eintrags
Mathieu Goux
Erstellungsdatum
Dienstag, 15. Oktober 2019, 17:59 Uhr
Letzte Änderung
Dienstag, 22. Oktober 2019, 10:08 Uhr