Assia Djebar, littérature et transmission (Sammelband)

Colloque de Cerisy


Allgemeine Angaben

Herausgeber

Wolfgang Asholt Mireille Calle-Gruber Dominique Combe

Verlag
Presses Sorbonne Nouvelle
Stadt
Paris
Publikationsdatum
2010
Weiterführender Link
http://psn.univ-paris3.fr/Litterature_francaise/Catalogue_general/Liste_des_ouvrages/savoirplus1.htm#
ISBN
978-2-87854-487-9 ( im KVK suchen )
Thematik nach Sprachen
Französisch
Disziplin(en)
Literaturwissenschaft
Schlagwörter
Djebar Assia

Exposé

La tradition littéraire est le corps vivant de cette promesse de transmission que les violences de l’histoire d’Algérie rendent urgente et où se disent ensemble la césure des guerres coloniales, l’exil linguistique, la dépouille autobiographique ; mais aussi le partage, la sororité et le douloureux héritage de la déshérence des femmes en Islam.
Dans le présent ouvrage, des universitaires et des écrivains explorent, en sa compagnie, l’œuvre d’Assia Djebar.
On y trouvera aussi de nombreux inédits dont l’intégrale du Discours d’entrée à l’Académie Française.

http://www.ccic-cerisy.asso.fr/assiadjebar08.html

“Diseuse”, “scripteuse”, “passeuse”, Assia Djebar se sera toujours désignée narratrice porteuse de langues et de récits, porte-voix des femmes sans alphabet, porte-plume d’un héritage fabulé de mères en filles — rythmes, rites, transes — toute une culture de la mémoire du corps et du coeur. Assia Djebar écrit avec les ombres, avec le blanc du deuil, avec les processions d’aïeules et la théorie sans fin de leurs récits nomades.
D’aucuns pourront voir dans la situation de l’écrivain une analogie avec “l’ange de l’Histoire” tel que Benjamin l’évoque décrivant l’Angelus Novus de Paul Klee dont la torsion tient le visage tourné vers le passé cependant que souffle une tempête qui s’est prise dans ses ailes et le pousse vers l’avenir.
D’autres, dans l’art de l’incantation, intempestive ou irénique, c’est selon, d’Assia Djebar, entendront peut-être comme un écho de Maurice Blanchot célébrant « des êtres qui n’ont jamais dit à la vie, tais-toi, et jamais à la mort, va-t-en. Presque toujours des femmes, de belles créatures ».
D’autres encore suivront la servante du texte, poussière de livres et, comme l’écrit Assia Djebar : “non plus l’auteur, mais le suiveur, l’obligé, le serviteur, l’aimant d’amour, par ombre portée de l’Autre, cette fumée”.
D’autres encore…

Inhalt

http://psn.univ-paris3.fr/Litterature_francaise/Catalogue_general/Liste_des_ouvrages/documents/som_ASSIA_DJEBAR.pdf

Contributions de Wolfgang ASHOLT, Antonio PRETE, Françoise LIONNET, Ernstpeter RUHE, Lise GAUVIN, Anna DONADEY, Ottmar ETTE, Dominique COMBE, Mireille CALLE-GRUBER, Aline BERGE-JOONEKINDT, Béatrice DIDIER, Sofiane LAGHOUATI, Daniel LANÇON, Stephan LEOPOLD, Habib TENGOUR, Elke RICHTER, Eberhard GRUBER, Fatma HADDAD-CHAMAKH, Hervé SANSON, Doris RUHE, Béatrice SCHUCHARDT et Clarisse ZIMRA


Anmerkungen

16 × 24 – 440 pages

Ersteller des Eintrags
Wolfgang Asholt
Erstellungsdatum
Montag, 07. Juni 2010, 09:14 Uhr
Letzte Änderung
Montag, 07. Juni 2010, 09:14 Uhr